Cher corps


"Je t'adresse ces quelques lignes car je n'arrive pas toujours à t'aimer ni même te parler ou te regarder.


Excuse-moi, je sais que l'on est très souvent déconnectés toi et moi.

Tu le sais, j'ai cette volonté de me sentir un TOUT : connectée et vivante de tout mon être et je sais que toi seul peut m'aider.


Le pire est certainement derrière nous aujourd'hui ; mais si je ne suis plus malveillante envers toi, je reste indifférente, au mieux, ou contrôlante, au pire.


Si longtemps, je me suis désinvestie de toi.

Finalement, je t'aime seulement quand tu te fais discret.

Tes fluctuations, tes maux physiques : non merci.

C'est tellement plus facile de te blâmer, de lutter et de vouloir t'oublier.

Oh pauvre toi, qui a reçu cette conscience agitée qui veut te soumettre à sa loi.


Pardon.

Pardon de t'avoir surmené et malmené sans te considérer ces dernières années.

J'essaye, je t'assure, de nouveau de t'observer, te caresser et t'affectionner.


Je sais que tu aimerais que l'on fasse la paix ; moi aussi.

C'est pour cela qu'il y a la lumière du yoga sur notre chemin pour nous guider, nous montrer la voie. Il y a également la chaleur et l'amour de celui que tu aimes pour que l'on prenne pleinement vie toi et moi.

Ils sont là, au quotidien, pour nous dire : tu es en sécurité, prends soin de toi.


Oui, cher corps, je commence à reconnaître ce que tu me permets de vivre, de faire.

Oui tu n'es pas toujours sans faille mais cher corps imparfait, merci d'être là, d'être le véhicule de mon âme jusqu'au trépas.

Promis, même si je n'ai pas fini de tomber ; je vais te protéger, te respecter et grandir à tes côtés.


Avec tout mon amour,

Ton esprit compliqué."



104 vues

REJOINS LA SLOWERTEAM !

©2020. Slowerlife par Ralentir avec Candice. Créé avec Wix.com

  • Instagram
  • Facebook
  • Pinterest