J'ai réduit de 80% mon dressing

Dernière mise à jour : 30 avr. 2020


J'aurai pu entamer ma série Future Is Green par un thème plus "classique" : alimentation, permaculture, zéro déchet...


J'ai pourtant décidé de m'attaquer à un immense chantier : la MODE.

Tout d'abord car ce n'était vraiment pas gagné d'avance pour moi #exfashionista et

également car c'est d'actualité quand je vois le nombre de personnes trier et ranger leurs armoires ! #confinement


En l'espace de 2 ans, j'ai réduit de 80% mon dressing et progressivement arrêté d'acheter du neuf (ou presque). JAMAIS je n'aurai cru cela possible.



Fast to slow fashion : un défi


Très tôt, j'ai eu une conscience écologique. Le sentiment de faire partie d'un tout, de devoir prendre soin de cette planète et d'assumer ma responsabilité en tant qu'être humain.


Je me suis donc construite sur ces valeurs en imaginant faire carrière dans le développement durable pour créer un monde plus responsable, plus beau... (#bisounours)

Bon, ça c'était avant d'ouvrir les yeux sur la réalité et de tomber de haut.


Alors que j'étais pleine de bons sentiments avec la sensation d'être plus juste, plus consciente, j'étais en pleine contradiction avec mes principes.

Durant toute mon adolescence et une grande partie de ma vie d'adulte, je ne me suis posée AUCUNE question sur la provenance de mes fringues ou qui les fabriquait.

J'adorais le shopping et prenais un plaisir immense à trouver de nouvelles pièces auprès des marques de la fast fashion que l'on connaît tous.


Pourtant, j'ai étudié le scandale du Rana Plaza en Master, j'ai vu les étiquettes "Made in China" partout sur mes jeans. Alors que je commençais une transition végétarienne et que je m'offusquais contre le greenwashing des entreprises dans lesquelles je travaillais, je continuais à porter mes pièces à tout petits prix.


Attention, (si si je vous vois culpabilisant sous votre pull H&M), je ne suis pas là pour vous accuser. Nous sommes humains et imparfaits et il est long et difficile d'entamer cette transition...Pour ma part, il y a eu un déclic.


En 2018, des changements importants tant dans la sphère personnelle que professionnelle sont arrivés avec la décision de partir voyager et surtout, l'envie d'alléger ma vie.


Vous avez dû constater que lorsque vous jetez ou triez, vous vous sentez mieux après, plus légers ? C'est ce qui s'est passé pour moi et cela a é